━ ━ ━ ━ ━ ━

La méthode Véronique consiste à produire un morceau sans aucun retour sonore, autrement dit sans son. Composition, enregistrements, mixage, arrangements. A priori beaucoup de choses poussent sans arrêt le résultat vers un grand bordel sonore. Le fait bien sûr de ne pas entendre ce que je joue. Le fait que mes samples soient mal rangés, mal nommés. L'habitude de construire à tâtons, c'est-à-dire à l'oreille. L'oubli, je peux simplement oublier quelle note j'ai faite à quel endroit. Mais certaines choses modèrent ce chaos. Le fait d'avoir une grille rythmique très pratique sur mon logiciel de mixage. La visualisation du comportement des ondes de perturbation. Les outils d'analyse des sons. Puis le fait d'avoir une bonne dizaine d'années de création et mixage dans les pattes. Néanmoins quand je décide que c'est terminé et que j'écoute le résultat... je m'attends à tout.

99 fois sur 100 je décide de publier le résultat sur ces playlists, même si je trouve ça décevant. Si les Véroniques sont pour moi un terrain d'expérimentation, elles peuvent être pour n'importe qui de petits amuse-gueules sonores stimulants, un peu pimentés.


━ ━ ━ ━ ━ ━


━ ━ ━ ━ ━ ━


━ ━ ━ ━ ━ ━


━ ━ ━ ━ ━ ━